L’éternelle valeur de la vie privée

This is a French translation of Bruce Schneier’s 2006 essay The Eternal Value of Privacy.

Ce qui suit est la traduction par mes soins du texte de Bruce Schneier intitulé The Eternal Value of Privacy.

— L’éternelle valeur de la vie privée —

La réponse la plus courante que font aux partisans de la protection de la vie privée ceux qui approuvent les contrôles d’identité, les caméras, les bases de données, le forage de ces données et autres mesures de surveillance globale à tort et à travers – est le fameux « Si vous ne faites rien de mal, qu’avez-vous donc à cacher ? »

Quelques réparties possibles : « Si je ne fais rien de mal, vous n’avez aucun motif pour m’espionner » ; « C’est le gouvernement qui détermine ce qui est “mal”, or cette définition est sans cesse modifiée » ; « Vous pourriez utiliser ces données sur moi pour commettre quelque mauvaise action ». Ce qui m’ennuie avec ces réponses pleines d’esprit – qui sont tout à fait justes – c’est qu’elles acceptent le principe que la protection de la vie privée cherche à dissimuler des mauvaises actions. Or ce n’est pas le cas. Le droit à une vie privée est un droit inaliénable de l’être humain, ainsi qu’une condition minimale sine qua non d’une condition humaine accomplie dans la dignité et le respect.

Continue Reading…